Passion-Géographie : premier forum francophone de Géographie
Bienvenue sur Passion - Géographie, le plus important forum francophone en la matière.
En espérant que vous puissiez vous y plaire ! L'inscription ne prend pas 10 secondes !



 

AccueilAccueil  PortailPortail  Faire une dédicaceFaire une dédicace  Google EarthGoogle Earth  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  ConnexionConnexion  S'enregistrerS'enregistrer  Site pro  
Participez au concours n°41 en postant votre photographie !
Partagez | 
 

 Hauts-lieux et géosymboles

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Bénédicte

Al Idrissi
Al Idrissi


Féminin

Nombre de messages : 428

Localisation : PARIS

Réputation : 93

Points : 3139

Date d'inscription : 27/03/2008
MessageSujet: Hauts-lieux et géosymboles   Jeu 27 Mar - 18:22

Joël Bonnemaison a introduit le concept de géosymbole, dans son article "Voyage autour du territoire" (Bonnemaison, Joël, 1981, "Voyage autour du territoire", L'Espace géographique, n°4, pp. 249-262). Il le définit comme "un lieu, un itinéraire, une étendue qui, pour des raisons religieuses, politiques ou culturelles prend aux yeux de certains peuples et groupes ethniques, une dimension symbolique qui les conforte dans leur identité". Pour Bonnemaison, le géosymbole est donc un marqueur spatial, un signe dans l'espace, qui reflète et qui forge une identité (Bonnemaison, Joël, 2004, La géographie culturelle, 2ème édition, 1ère édition 2000, Editions du CTHS, Paris).



Le géosymbole peut être un lieu saint (Jérusalem, Rome, La Mecque, Fatima...), un haut-lieu politique (La Maison Blanche à Washington, une montagne, un monument...), un lieu qui prend une dimension sacrée pour un groupe (ex : rôle des chênes, des fontaines sacrées, des bois et des calvaires en Bretagne...).



La géographie se doit d'étudier ses lieux parce qu'ils bornent le territoire, l'animent, lui donnent un sens, le structurent, et parce que les hommes le reconnaissent comme symbole de leur identité. Ils marquent le territoire autour de valeurs communes à un groupe (ex : rôle des pélerinages). Symbole et valeur, le géosymbole produit et construit le territoire culturel et le territoire politique. Cette problématique ne doit pas être confinée à la géographie culturelle, elle permet aussi d'analyser l'importance de certains lieux dans les conflits par exemple.
Revenir en haut Aller en bas
http://geographie-ville-en-guerre.fr.gd/

Thibault Renard

Philippe Pinchemel
Philippe Pinchemel


Masculin

Nombre de messages : 3584

Âge : 26

Localisation : France - La Rochelle

Réputation : 782

Points : 21711

Date d'inscription : 04/01/2008
MessageSujet: Re: Hauts-lieux et géosymboles   Jeu 27 Mar - 19:56

Intéressant, on peut aussi voir cela dans les représentations. Chacun est bien chez soi...

______________________________________________
La géographie c'est comme une chocolatine : ça se partage!
http://www.penserlespace.com
Revenir en haut Aller en bas
http://www.passion-geographie.com

Bénédicte

Al Idrissi
Al Idrissi


Féminin

Nombre de messages : 428

Localisation : PARIS

Réputation : 93

Points : 3139

Date d'inscription : 27/03/2008
MessageSujet: Re: Hauts-lieux et géosymboles   Jeu 27 Mar - 20:40

En fait, la "frontière" entre géographie culturelle et géographie des représentations est très mince. Pour de nombreux auteurs, la géographie des représentations est une composante de la géographie culturelle. Sans entrer dans ces polémiques de classification des savoirs géographiques, le géosymbole trouve sa place en géographie culturelle, ne serait-ce parce que le concept a été introduit par Joël Bonnemaison, un professeur de géographie... culturelle !
Revenir en haut Aller en bas
http://geographie-ville-en-guerre.fr.gd/

Thibault Renard

Philippe Pinchemel
Philippe Pinchemel


Masculin

Nombre de messages : 3584

Âge : 26

Localisation : France - La Rochelle

Réputation : 782

Points : 21711

Date d'inscription : 04/01/2008
MessageSujet: Re: Hauts-lieux et géosymboles   Jeu 27 Mar - 21:06

Ok, pour moi il n'y a pas de différences. L'un n'existe pas sans l'autre.

______________________________________________
La géographie c'est comme une chocolatine : ça se partage!
http://www.penserlespace.com
Revenir en haut Aller en bas
http://www.passion-geographie.com

Bénédicte

Al Idrissi
Al Idrissi


Féminin

Nombre de messages : 428

Localisation : PARIS

Réputation : 93

Points : 3139

Date d'inscription : 27/03/2008
MessageSujet: Re: Hauts-lieux et géosymboles   Lun 31 Mar - 10:10

Cette problématique pose aussi la question de "nommer les lieux", leur donner ainsi une identité, et s'approprier les lieux ou les espaces. Je vous renvoie pour cela à une réflexion menée sur le blog du Monde diplomatique sur les difficultés d'un cartographe dansla réalisation de cartes, "vexant" des suceptibilités quant à la mer de Corée/mer du Japon, ou dans le cas du Golfe.

http://blog.mondediplo.net/2006-12-19-Nommer-c-est-exister
http://blog.mondediplo.net/2006-12-21-Nommer-c-est-exister-2
http://blog.mondediplo.net/2006-12-21-Nommer-c-est-exister-3
Revenir en haut Aller en bas
http://geographie-ville-en-guerre.fr.gd/

Kro

Hécatée de Milet
Hécatée de Milet


Féminin

Nombre de messages : 28

Âge : 28

Localisation : France, Antibes/Montpellier

Réputation : 0

Points : 2413

Date d'inscription : 17/03/2008
MessageSujet: Re: Hauts-lieux et géosymboles   Lun 7 Avr - 17:39

c'est à dire que la représentation provient de l'image que chacun de nous se fait du monde qu'il l'entoure, aussi, ayant chacun notre propre vécu et notre propre culture la représentation que l'on se fait de notre monde est propre (voir les différents filtres depuis le "monde réel" au "monde perçu"). Cependant je crois que le géosymbole va bien au dela, car le géosymbole est influencé par les médias, le géosymbole est une image véhiculée par la majorité des personnes au sein d'une société, et donc se dégage de la culture personelle pour être véhiculée par la culture collective.
Revenir en haut Aller en bas

Bénédicte

Al Idrissi
Al Idrissi


Féminin

Nombre de messages : 428

Localisation : PARIS

Réputation : 93

Points : 3139

Date d'inscription : 27/03/2008
MessageSujet: Re: Hauts-lieux et géosymboles   Jeu 17 Avr - 8:45

Pour la question des filtres de représentation, je vous renvoie à l'ouvrage de Jean-Pierre PAULET, Les représentations mentales en géographie (2002, Editions Anthropos, Paris, 152 pages). Ouvrage court dans lequel Jean-Pierre Paulet montre bien que l'individu ne perçoit jamais l'espace réel, mais un espace perçu en fonction d'un système de "filtres" :
- immobilité ou mouvement de l'observateur
- distance réelle du paysage
- caractères individuels (personnalité, âge, sexe, sensibilité, goût, motivations, état d'esprit du moment)
- niveau d'instruction, milieu socio-culturel, éducation, catégorie professionnelle
- langue
- connaissance des lieux, expériences, espace vécu
- conditionnement technique de l'époque
- modèles culturels de l'époque, symbolisme, stéréotypes dominants
Ouvrage qui s'appuie sur de nombreuses analyses de cas particulier (ville, forêt, tourisme, usage de la carte, "chocs culturels")

Le géosymbole n'est pas seulement véhiculé par les médias, et peut être aussi le reflet d'une petite minorité qui se retrouve autour d'une identité commune et font d'un lieu le marqueur spatial de cette identité commune, sans que les passants ne se reconnaissant pas dans cette identité ne remarquent même ce lieu. En gros, le géosymbole n'est pas seulement un haut-lieu religieux connu de tous, ou un bâtiment politique très médiatisé, etc... Il peut être aussi un chêne dans la forêt de Paimpont en Bretagne pour des lecteurs passionnés des différentes versions de la Légende des chevaliers de la table ronde, qui voit dans cette forêt la légendaire forêt de Brocéliande (thème repris par les publicités à l'usage des touristes d'ailleurs, c'est plus vendeur que forêt de Paimpont !) Cela peut paraître anecdotique, mais c'est suffisamment important pour qu'un des chênes de la forêt ait été recouvert d'or fin, pour symboliser le légendaire chêne d'or, et ainsi marqué cette forêt d'un géosymbole à destination d'une minorité. La plupart des promeneurs ne partant pas "en quête" de cet arbre ! C'est pourquoi, l'expérience personnelle est aussi déterminante dans la reconnaissance ou non de géosymbole, il s'agit de choix identitaires : je me reconais dans telle communauté (qu'elle soit nationale, culturelle, religieuse, ethnique, mais aussi politique, littéraire, sportive...) et je cherche alors quels lieux structurent l'espace dans lequel je me reconnais en tant que communauté.
Revenir en haut Aller en bas
http://geographie-ville-en-guerre.fr.gd/

Bénédicte

Al Idrissi
Al Idrissi


Féminin

Nombre de messages : 428

Localisation : PARIS

Réputation : 93

Points : 3139

Date d'inscription : 27/03/2008
MessageSujet: Re: Hauts-lieux et géosymboles   Jeu 17 Avr - 8:51

Un lieu vers un article consacré au fest-noz comme géosymbole de la Bretagne

http://eso.cnrs.fr/evenements/rennes_10_04/contributions_10_2004/go.pdf

A noter, l'auteur a également publié un article entièrement dédié à cette question du fest-noz comme géosymbole dans la revue Norois (je l'avais mis précédemment dans la page biblio, mais comme ce post a été ouvert, je me permets de le répéter !)

GORE, Olivier, 2006, "Le géosymbole, vecteur de territorialité régionale. L'exemple du fest-noz en Bretagne", Norois, n°198, volume 2006/1, pp. 21-33.
Revenir en haut Aller en bas
http://geographie-ville-en-guerre.fr.gd/

Bénédicte

Al Idrissi
Al Idrissi


Féminin

Nombre de messages : 428

Localisation : PARIS

Réputation : 93

Points : 3139

Date d'inscription : 27/03/2008
MessageSujet: Re: Hauts-lieux et géosymboles   Jeu 17 Avr - 9:10

Un autre lien vers un article proposant une conceptualisation de la notion de "Haut-lieu" et un essai typologique.

BEDARD, Mario, 2002, "Une typologie du haut-lieu, ou la quadrature d'un géosymbole", Cahiers de géographie du Québec, volume 46, n°127, avril 2002, pp. 49-74.

http://www.cgq.ulaval.ca/textes/vol_46/no127/Bedard.pdf
Revenir en haut Aller en bas
http://geographie-ville-en-guerre.fr.gd/

Bénédicte

Al Idrissi
Al Idrissi


Féminin

Nombre de messages : 428

Localisation : PARIS

Réputation : 93

Points : 3139

Date d'inscription : 27/03/2008
MessageSujet: Re: Hauts-lieux et géosymboles   Ven 18 Avr - 13:13

Un lien également vers une définition du Haut-lieu proposé sur Hypergéo :
http://www.hypergeo.eu/article.php3?id_article=144
Revenir en haut Aller en bas
http://geographie-ville-en-guerre.fr.gd/

bache

Pausanias le Périégète
Pausanias le Périégète


Féminin

Nombre de messages : 284

Âge : 26

Localisation : Genève

Réputation : 211

Points : 4861

Date d'inscription : 28/01/2008
MessageSujet: Re: Hauts-lieux et géosymboles   Dim 8 Nov - 21:40

A lire pour le haut lieu :

Debarbieux Bernard(1995), “le lieu, le territoire et trois figures de rhétorique,” L’Espace géographique, vol. 2.

Micoud (1991) “Des hauts-lieux (la construction sociale de l'exemplarité).” , Paris, Ed CNRS


Les figures paysagères comme (géo)symboles du territoires:

Sgard Anne (2008), “Entre l'eau, l'arbre et le ciel. figures paysagères suédoises et construction de l'identité nationale.”

Walter, François (2004), Les figures paysagères de la nation, territoire et paysage en europe (16ème-20ème siècle), Paris, EHESS.



Un sujet passionnant je trouve !
PS : les articles de Debarbieux, Sgard et Walter son en ligne via google scholar !
Revenir en haut Aller en bas

Hermione

Pythéas
Pythéas


Féminin

Nombre de messages : 77

Âge : 35

Localisation : France

Réputation : 50

Points : 2510

Date d'inscription : 12/09/2008
MessageSujet: Re: Hauts-lieux et géosymboles   Sam 19 Nov - 15:28

La question du haut lieu est en effet fort intéressante!
Je me permets de rajouter quelques références bibliographiques :

Un autre article de B. Debarbieux également paru dans la revue de l'Espace géographique :
DEBARBIEUX, B., « Du haut lieu en général et du mont Blanc en particulier », pp. 5-13, in l’Espace géographique, n°1, 1993, ainsi qu'un de P. Gentelle sur le « Haut lieu », pp. 135-138, in l’Espace géographique, n°2, 1995.

Un article de J. L. Piveteau : « Le territoire est-il un lieu de mémoire ? », pp. 113-123, in l’Espace géographique, n°2, 1995.

Un exemple de haut lieu : EHRARD, A., « Gergovie, un haut lieu de la France ? », pp. 133-143 in Vingtième siècle, n°78, 2003-2, Presses de Sciences Po, 2003.

On peut aussi citer la Revue Autrement, n°115, Série Mutations, Hauts-Lieux, une quête de racines, de sacré, de symboles, 1990.

Revenir en haut Aller en bas
 

Hauts-lieux et géosymboles

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Passion-Géographie : premier forum francophone de Géographie ::  :: -
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit